« Identité, Appartenance et Diversité » : les contributions du Collectif MDM IdF

3 juin 2015 dans Colloque, Slideshow

La Rencontre Nationale Identité, Appartenance et Diversité est organisée à Nantes par la FAMDT, le vendredi 12 juin 2015.

Lire le programme de la Rencontre.

Le Collectif MDM IdF apporte ses contributions : Portrait de Camel Zekri, artiste et intervenant par François Bensignor ; Désir d’Identité, par Laëtitia Chantrait ; Appartenances, par Milena Salvini ; Le Tango, musique identitaire, par Claude Namer.

– Portrait de Camel Zekri, artiste et intervenant lors de cette Rencontre,
par François Bensignor, journaliste, président du Collectif MDM IdF.

Camel_corps

Musicien créateur, orchestrateur, producteur artistique, Camel Zekri s’engage. Le discours artistique de ses créations relève d’une identité forte, multiple. Les projets musicaux dans lesquels il s’implique, profondément ancrés dans des cultures particulières, sont enrichis par la rencontre. Son approche gourmande de la diversité reste saine, sereine, intègre. Sa démarche incarne les valeurs d’ouverture aux cultures du monde que partagent les membres du Collectif MDM IdF.

Lire la contribution de François Bensignor

François Bensignor a fait connaître les musiques du monde par ses articles (Hommes & Migrations, Mondomix, World, etc.) Co-fondateur de Zone Franche, il a géré le Centre d’Information des Musiques Traditionnelles et du Monde à l’Irma, dirigeant l’édition de 7 guides-annuaires (Sans Visa, Planètes Musiques, Euro World Book). Il est l’auteur de 2 documentaires (un sur Papa Wemba, un sur Alan Stivell) et de plusieurs ouvrages de référence (Fela, le génie de l’Afrobeat ; Guide Totem Larousse des Musiques du Monde ; Kaneka, musique en mouvement).

– Désir d’Identité, technique d’interaction,
par Laëtitia Chantrait, membre du Collectif MDM IdF.

Chantrait_corps

De l’échelle d’une ville à celle du Monde, l’intensification des échanges amène les individus à trouver leurs ressemblances et à partager leurs connaissances. Pourtant, ce phénomène amène aussi la démarche inverse : cette nécessité de se distinguer, de créer l’effet d’originalité. Dans une société marquée par la transition technologique, où les communautés rivalisent de traditions, les questions de l’identité culturelle et de la rencontre artistique comportent des enjeux cruciaux.

Lire la contribution de Laëtitia Chantrait

Laëtitia Chantrait a fait ses premières armes en tant que chargée de diffusion et tour manager ; elle a notamment collaboré avec Touré Kunda, Omar Pene, Kamel El Harrachi ou encore Mehdi Haddab et Smadj dans le cadre du projet DuOud. Elle fut également coordinatrice artistique du Festival L’Afrique dans Tous les Sens. Après une expérience au sein du Bureau Régional de l’UNESCO en Afrique de l’Est en 2014, elle mène actuellement un projet de recherches sur le rôle de la musique dans le processus de pacification au Mali auprès de l’Institut des Diplomaties.

– Appartenances – Identités – Vivre ensemble,
par Milena Salvini, directrice et fondatrice du Centre Mandapa, membre du Collectif MDM IdF.

Mandapa_corps

En France, la société d’aujourd’hui est à l’image d’un kaléidoscope multiracial. Cette confrontation, devenue notre quotidien, est certes un enrichissement. Toutefois, celui-ci peut être favorisé par une action artistique développée dans le but d’aider à une meilleure connaissance des univers culturels qui font notre environnement, de leurs différences, et des similitudes possibles avec les nôtres.

Lire la contribution de Milena Salvini

Créé en 1975, le Centre Mandapa offre chaque année un large panorama de spectacles de toutes cultures. La vocation du lieu, outre la découverte, est d’encourager les rencontres et échanges entre artistes de différentes disciplines dans une optique contemporaine et créative. La vocation du Mandapa est aussi de recommander ces artistes aux lieux susceptibles de les programmer afin de leur donner un maximum de chances d’insertion, de se produire et de valoriser leur art.

– Le Tango, musique identitaire
par Claude Namer, auteur, journaliste, cinéaste et danseur de tango franco-uruguayen, fondateur de l’association Fama — a.fama@wanadoo.fr, directeur du festival Paris Banlieues Tango — www.festival-paris-banlieues-tango.fr, membre du Collectif MDM IdF.

Carlos Gardel DR

Le tango est né à la fin du 19e siècle au Rio de la Planta (Argentine et Uruguay). Le fait qu’il en constitue un élément identitaire, sujet de recherche inépuisable, a été abordé par des musicologues, ethnologues, historiens, sociologues, philosophes, anthropologues, psychanalystes… La circulation mondiale des musiques permet des appropriations de nature diverses à travers lesquelles des identités nationales, régionales, politiques, voire générationnelles perdurent, se construisent et se défont. Aujourd’hui le « local » s’enchevêtre avec le « global ». Cependant les relations entre l’identité — nationale, sociale, communautaire, générationnelle, voir militante — et les transferts culturels montrent la persistance d’un fort désir identitaire. Dans notre réflexion sur la dimension identitaire du tango nous aurons une double analyse, collective et individuelle, avec une interaction et des passerelles permanentes entre « l’être individuel » et « l’être social ».

Lire la contribution de Claude Namer

Organisé par l’association Fama, le festival Paris-Banlieues-Tango (PBTa), propose des spectacles, des concerts, des ateliers et des stages de tango dansé et chanté, des cycles audiovisuels, des expositions, des débats, des lectures. Attentif aux liens privilégiés entre la France, notamment Paris, l’Europe et le tango, il s’intéresse aux phénomènes culturels, sociaux, identitaires, voire thérapeutiques liés à cette musique. Convivial, ouvert à tous les publics, le festival PBTa a reçu le soutien d’environ 300 institutions françaises et internationales, publiques et privées, depuis sa création en 1998.

Partager l'article

Leave a Reply