Extraits de la Rencontre dédiée au jeune public à BABEL MED

5 avril 2016 dans Non classé par Guillaume Bourgeais

Ecoutez des extraits de la Rencontre sur le jeune public au festival BABEL MED dans le cadre de BABEL MINOTS

Présenté le 16 mars 2016 par le Nomad’ Café, Villes des Musiques du Monde, et le Collectif MDM IdF

Un temps d’échanges consacré aux acteurs du jeune public, un état des lieux de leurs pratiques respectives (création, production, diffusion, financement et éducation artistique et culturelle…). Animé par François Bensignor, Journaliste et Président du Collectif MDM IdF.

 lien d’écoute : http://hearthis.audio/827173/

Les intervenants dans l’ordre d’apparition de cet extrait audio :

  • Bernadette Bombardieri : responsable de l’action culturelle à la SACEM
  • Dieneba Dia : conseillère éducation artistique et culturelle à la D.R.A.C Paca
  • Catherine Vestieu : directrice artistique de la Fiesta des Minots
  • Bruno Allary, musicien et directeur artistique de la Cie Rassegna
  • Eric Schirmacher, coordinateur des projets du festival Villes des Musiques du Monde
  • Questions du public présent

 

Introduction par François Bensignor

Dès la première édition de Babel Minots, on a pu constater l’intérêt porté à la thématique Jeune Public tant par les artistes, les producteurs ou les associations que par leurs partenaires des sociétés civiles et des pouvoirs publics.

Un intérêt croissant est porté sur l’Éducation artistique et culturelle, ce dont on ne peut que se réjouir. On remarque toutefois que la musique — et les musiques du monde en particulier — n’ont pas été les principaux moteurs de cette dynamique, entraînée de manière décisive par le monde du théâtre.

 

C’est donc pour sensibiliser les professionnels des musiques du monde que le Nomad’ Café et Villes des Musiques du Monde en partenariat avec Babel Med Music, la Sacem, JMF France et le Collectif MDM IdF, s’unissent pour donner un plus grand rayonnement à l’événement Babel Minots.

 

Avant de donner la parole aux intervenants qui nous font le plaisir de partager leurs expertises pour cette rencontre, je souhaitais la placer dans son contexte récent :

 

Ces dernières années, un travail de fond a été mené en direction du Jeune Public. Un travail constructif qui a réuni les professionnels des différents secteurs de la culture, de l’éducation, de l’enfance, ainsi que des associations, des élus et des institutions publiques.

 

  • En 2013 était publié le Manifeste pour une politique artistique et culturelle du spectacle vivant en direction de la jeunesse ; 40 propositions pour le Jeune Public.

Parmi ces 40 propositions, étaient retenue celle d’un temps fort, intitulé La Belle Saison, destiné à :

  • faire reconnaître la pertinence artistique de la création jeune public
  • encourager la création
  • permettre la rencontre du jeune public avec l’art vivant

 

  • En 2014 et 2015, La Belle Saison, soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, s’est concrétisée avec plus d’un milliers d’événements qui ont bénéficié de dynamiques d’échange, de réseau, de mutualisation, de coopération et de compagnonnage entre les différents acteurs.

 

  • En avril 2015, une journée de concertation organisée à Nantes à l’initiative des deux grandes associations — aujourd’hui réunies — : Scène(s) d’enfance et d’ailleurs & ASSITEJ France (https://sites.google.com/site/scenesdenfance/accueil ) énonçait 10 priorités pour le secteur :
  1. Replacer la création au cœur de la politique artistique et culturelle en direction de l’enfance et de la jeunesse
  2. Ancrer la présence artistique sur les territoires
  3. Inscrire le jeune public dans les lieux labellisés
  4. Soutenir et accompagner les nouveaux modes de production
  5. Créer, structurer et pérenniser des plateformes/pôles-ressources sur l’ensemble du territoire
  6. Favoriser la circulation des œuvres et des artistes, au niveau national et international
  7. Bâtir un espace de dialogue et de travail pérenne et structuré entre le champ de la Culture/Communication et celui de l’Education nationale
  8. Rendre obligatoire la formation à la prise en compte du jeune public
  9. Ouvrir des espaces de dialogue interprofessionnels
  10. Contribuer à une meilleure connaissance de toutes les dimensions de ce secteur
  • En réponse à ces demandes, le 8 décembre 2015, la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, annonçait 23 mesures pour structurer et développer la culture et les arts vivants à destination de l’enfance et la jeunesse, sous le titre Génération Belle Saison.

Leave a Reply